Règles pour les unités militaires de l'armée Piréenne

Aller en bas

Règles pour les unités militaires de l'armée Piréenne

Message par Loïc de Vagne le Jeu 05 Oct 2017, 02:56

Nous allons désormais utiliser Ecomicro pour créer l'armée nationale Piréenne, non seulement en se limitant comme actuellement à l'achat de quelques tanks, navires ou avions mais en créant aussi les unités à l'aide d'Ecomicro.

Le pays se dotera d'une École Militaire Fédérale (L'académie) qui dans Ecomicro prendra la forme d'une fabrique d'objets produisant des PO. Il n'est même pas nécessaire qu'elle ait une capacité élevée, car elle pourrait très bien acheter des PO aux autres fabriques d'objets pour produire ensuite ses unités militaires. L'important est juste qu'elle ait la capacité de fabriquer des produits à base de PO.

L'École Militaire Fédérale (EMF) se procurera donc des PO soient en les produisant elle même soit en les achetant à des usines civiles de PO et fabriquera avec ces PO des unités militaires ayant toutes un coût de production de 200 PO. Ces unités militaires seraient de trois sortes :

- Bataillons - Régiment (armée de terre)
- Escadrille Aériennes (armée de l'air)
- Régiment d'intervention (Unité Médicale)
- Escadron de Gardes Frontières

Ces 200 PO représenteraient l'équipement d'un régiment d'environ 1000 hommes (uniformes, casques, bardas.. bref tout l'équipement des militaires sauf leur armement). Ces unités "nues" devront ensuite être armées en fonction du type d'unité que l'on veut créer (des tanks pour un bataillon de blindés, des fusils-mitrailleurs pour un bataillon d'infanterie, des avions de chasse pour un escadron d'attaque, des avions de transport pour un escadron de transport, des navires de guerre pour une escadre navale...). Une fois armée l'unité devra être ensuite affectée a une base (caserne pour 'armée de terre, base navale pour la marine, base aérienne pour l'aviation).

Une unité aura une limite maximum dans le nombre d'armes ou de véhicules qu'elle peut opérer, limite variant suivant le type d'armes ou véhicules. Et chaque base sera limitée dans le nombre d'unités qu'elle peut héberger en fonction de la taille de la base en PP.


L'École Militaire Fédérale (EMF)
Techniquement c'est une usine de PO dans Ecomicro mais elle peut avoir une capacité faible et acheter ses PO a des usines de PO civiles pour produire les unités militaires.


UNITES

Bataillon-Régiment (armée de terre)
200 PO d'équipement
est basé dans une caserne
- peut opérer jusqu'à 20 chars ou 40 véhicules blindés ou de transports.
- les Régiments d'infanterie pourront être équipés de jusqu'à 200 PM d'armements (fusils-mitrailleurs par exemple)

Escadrilles (armée de l'air)
200 PO d'équipement
- est basé sur une base aérienne
- peut opérer jusqu'à 20 chasseurs ou 20 hélicoptères ou 10 avions de transport

Régiment d'intervention (Unité Médicale)
200 PO d'équipement
est basé sur une base Aérienne Militaire ou Civile
- peut opérer 10 Avions/Hélicoptères de transports ou 1 Aérocraft Type "Constéllation"

- Escadron de Gardes Frontières
200 PO d'équipement
- Est basé dans une caserne.
- Peut opérer jusqu'à 50 véhicules légers de transports/Patrouilles ou 10 Hélicoptères ou 25 Drones de surveillance.
- Les Escadron de Gardes Frontières pourront être équipés de jusqu'à 200 PM d'armements (fusils-mitrailleurs par exemple)


LES BASES

Caserne
coût de construction minimal : 50 PP
peut servir de base à 1 bataillon par tranche de 50PP

Base Aérienne d'intervention Médical (civile ou militaire)
coût de construction minimal : 200 PP
Peut servir de base à 1 régiment par tranche de 100PP

Base aérienne
coût de construction minimal : 300 PP
peut servir de base à 1 escadron par tranche de 50PP
Un aéroport civil peut aussi servir de base aérienne mais on ne peut alors y baser que 1 escadron par tranche de 100 PP

L'intérêt économique de ce système est de générer une demande supplémentaire de PO (dont le marché tend à être saturé sur Ecomicro) mais aussi de PM (armes), de PV (véhicules) et de PP (bases).

L'intérêt politique, c'est que la politique de défense fera l'objet de débats (au sein du gouvernement et/ou du parlement) pour définir l'orientation que l'on veut donner a l'armée nationale et les priorités en matière militaire qui nécessiteront des arbitrages car on ne pourra contenter tout le monde à la fois.

On peut même envisager ensuite de calculer la puissance d'une unité en fonction des équipements dont elle dispose et établir ainsi un éventuel rapport de forces en combat. On aurait aussi un référentiel commun pour quantifier la puissance militaire d'un Etat.

D'autres pays du micromonde vont certainement aussi adopter ce système (Krassland, Francovie, Armara, Skotinos.)
avatar
Loïc de Vagne

Messages : 1969
Date d'inscription : 21/01/2015

Feuille de personnage
Points Psy:
1/1  (1/1)

http://federationpiree.wix.com/piree

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum